Forges du Saint-Maurice : un appel à la population

Inquiets du mutisme et des décisions arbitraires du gouvernement conservateur, les intervenants régionaux lancent un appel à la population

Trois-Rivières, le 28 juin 2012 - Dans la foulée des actions entreprises par les milieux culturel, patrimonial, touristique et économique pour soutenir les Forges du Saint-Maurice, Culture Mauricie, Patrimoine Trois-Rivières, la Société d'histoire du Cap-de-la-Madeleine, Appartenance Mauricie, Médiat-Muse, Tourisme Trois-Rivières et la Chambre de commerce et d'industries de Trois-Rivières ont tenu aujourd'hui un point de presse avec monsieur Robert Aubin, député de Trois-Rivières à la Chambre des communes et madame Ruth Ellen Brosseau, députée de Berthier-Maskinongé, afin de souligner l'arbitraire des compressions du gouvernement fédéral et d'appeler à la mobilisation de la population.

Un mutisme inquiétant
À la suite de la sortie médiatique du 3 mai dernier, les intervenants ont continué à poser des actions pour que le gouvernement conservateur réévalue la situation et mesure les impacts de ses décisions. Ils ont d'abord apporté leurs préoccupations aux députés fédéraux de la région et ont par la suite acheminé une lettre au ministre de l'environnement, responsable de Parcs Canada, monsieur Peter Kent, exprimant plusieurs recommandations dont voici l'essentiel :
- Adapter la période et les modalités d'ouverture pour que le site demeure accessible aux jeunes de la communauté dans le cadre de visites scolaires.
- Ajuster les modalités d'accès automnal pour que les clientèles outre-mer puissent s'y rendre lors de leur passage au Canada et ainsi éviter de nuire aux efforts déployés par le secteur du tourisme en ce sens.
- Établir un meilleur équilibre entre l'interprétation par des guides animateurs et les moyens technologiques anticipés pour éviter de diminuer de façon excessive la qualité de l'expérience du visiteur et de compromettre la viabilité du site.

Après plus de deux mois d'attente, aucune réponse ni accusé de réception à ces demandes d'ajustement n'ont été reçus; un mutisme qui fait craindre le pire et ne freine en rien la logique de mort lente dans laquelle se trouve le site. Rappelons que les coupures se traduiront par une réduction importante de la période d'ouverture et par la mise en place de visites autonomes à l'aide de panneaux d'interprétation l'an prochain.

Des facteurs pris en considération appliqués de manière arbitraire
Les intervenants ont mis la main sur un document interne de Parcs Canada qui révèle les facteurs pris en considération pour déterminer les lieux qui offriraient des visites autonomes et qui verraient une diminution de leur période d'ouverture soit :

Pertinence | Positionnement, et la capacité de raconter la grande histoire du Canada, la fréquentation actuelle et potentielle, le caractère unique et importance pour la conservation des ressources culturelles, l'harmonisation avec les priorités du gouvernement du Canada.

Caractère représentatif de la marque Parcs Canada | Attributs (capacité d'inspirer les gens et d'offrir des installations, des services et des activités de qualité), la capacité de proposer les bienfaits associés à la marque Parcs Canada (émerveillement, ravissement, découverte, appréciation et rapprochement).

Caractère unique | Statut emblématique.

Opérations | Finances (viabilité financière).

À la lumière de ce document, on constate que ces facteurs justifient bien mal les coupures touchant les Forges du Saint-Maurice et qu'ils semblent avoir été appliqués de manière arbitraire. C'est pourquoi les intervenants considèrent que le lieu ne devrait pas faire partie de la liste des sites qui passeront à des visites autonomes, c'est-à-dire des visites faites à l'aide d'écriteau, d'imprimés ou d'applications mobiles.

Pertinence | Le Lieu historique national des Forges-du-Saint-Maurice, dont la naissance remonte à l'époque de la Nouvelle-France, commémore le début de l'industrie sidérurgique canadienne ainsi que la première communauté industrielle du pays. Les Forges, l'un des plus importants sites d'archéologie du pays avec plus d'1,4 million d'artéfacts était considéré dans les années 70 comme le plus grand site de fouilles en Amérique du Nord. Le site des Forges marie beauté naturelle et trésors culturels.

Caractère représentatif | Le site offre des installations, des services et des activités de qualité, une programmation estivale d'activités interactives diversifiées pour toute la famille qui allient émerveillement, ravissement, découverte, appréciation et rapprochement. Selon une étude réalisée par Parcs Canada pour évaluer la satisfaction des visiteurs en 2009, le site se classe « Top Box »* au niveau des installations, des services, des activités, du personnel et de l'interprétation.

Caractère unique | Le site représente un pan important de l'histoire de Trois-Rivières et de la Mauricie, histoire qui ne se retrouve nulle part ailleurs dans la région, dans aucun musée ni centre d'interprétation. C'est le seul endroit au Canada qui présente les débuts de l'histoire sidérurgique canadienne.

Un appel à la population
Les intervenants culturels, patrimoniaux, touristiques et économiques invitent la population à visiter le site en grand nombre et à participer massivement cet été aux activités interactives. Les familles peuvent aussi profiter de la journée gratuite du 1er juillet pour le faire. Les mauriciens sont également invités à exprimer leur attachement au site et leurs préoccupations sur le sujet sur la page Facebook J'aime les Forges créée à cet effet. Les intervenants considèrent que c'est la seule manière de faire la différence pour influencer les décideurs.

La Chambre de commerce et d'industries de Trois-Rivières se joint au mouvement
La Chambre de commerce et d'industries de Trois-Rivières vient ajouter sa voix à celles des intervenants. « Les retombées économiques de ce premier site sidérurgique en Amérique du Nord doivent être maintenues » souligne Caroline Beaudry, qui insiste sur l'importance de bonifier l'expérience du visiteur pour assurer l'affluence croissante des lieux et l'injection d'argent neuf, par ricochet, dans notre économie locale. « L'histoire a chargé la région de la Mauricie de l'une de ses plus belles richesses » ajoute Mario Côté, ancien directeur général de la Chambre. « À la fin des années cinquante, au moment de la formation d'un comité de travail par la Chambre pour la reconstruction du site, l'évidence était qu'il attirerait des milliers de touristes de l'extérieur venus en apprécier la valeur ».

*La théorie de l'analyse « Top Box » est fondée sur l'hypothèse que les clients sont pleinement satisfaits si, dans le cadre d'une enquête, ils répondent en notant la catégorie supérieure de l'échelle soumise (i.e. la catégorie « 5 » sur une échelle de « 1 à 5 »).

- 30 -

Source
Nathalie Girard
Coordonnatrice aux communications
Culture Mauricie
819-374-3242, poste 231
info@culturemauricie.ca

Renseignements
Éric Lord
Directeur général
Culture Mauricie
819-374-3242
direction@culturemauricie.ca