Sauvons les livres

Comme le disait si bien Dany Laferrière, « quand une librairie ferme, c’est le cœur d’une ville qui s’arrête ».

En dépit de certaines voix discordantes devant l’urgence de règlementer les pratiques commerciales entourant la vente du livre, toutes les associations professionnelles du livre, regroupant les écrivains, éditeurs, distributeurs, libraires et bibliothécaires appelaient une mobilisation sans précédent.Dans la foulée de cet essor naissait le mouvement Sauvons les livres avec ses gestes d’éclat, afin de presser le gouvernement à agir.

Pourquoi pareille urgence? L’avènement du livre numérique, l’essor de la vente en ligne,l’évolution de la concurrence mettent en péril toute la chaîne du milieu du livre, en commençant par les librairies indépendantes dont la saignée se poursuit.

Ce front commun propose de limiter à 10 % les rabais pouvant être offerts au cours des 9 premiers mois suivant la publication d’un livre. Il ne s’agit donc pas d’un prix unique à proprement parler, mais plutôt d’un prix plancher s’appliquant sur les nouvelles parutions seulement.Après plusieurs mois de débat et la tenue d’une commission parlementaire sur le prix du livre, un projet de loi sera déposé dont le contenu sera en adéquation avec les principales demandes formulées par le milieu. Un projet de loi sous surveillance cependant, car le ministre se réserve un droit de retrait après 36 mois. Avec un probable déclenchement des élections, il nous faudra attendre avant d’en voir l’adoption finale.Il est impératif que ce projet de loi trouve une bonne écoute auprès des nouveaux élus, afin d’éviter que les géants américains (Amazon, etc.) anéantissent notre réseau national de librairies lesquelles souffrent également de la concurrence des grandes surfaces (Costco, etc.) qui vendent les livres à perte, s’en servant uniquement comme produit d’appel. Imaginons-nous un seul instant à Trois-Rivières assister impuissants à la disparition progressive de nos librairies indépendantes que sont les Morin, Poirier, Perro et l’Exèdre, atténuant par le fait même notre diversité littéraire.

Mais s’il est un endroit où tous les univers livresques sans exception vous seront accessibles, à vous rendre vertigineux, ivre, fou, c’est bien au Salon du livre de Trois-Rivières, lequel se tiendra du 27 au 30 mars prochain.Il y aura de la folie à revendre avec une programmation spectaculaire, festive, avec des auteurs et éditeurs qui feront de cette thématique de la folie, un salon du livre délirant. |  www.sltr.qc.ca

Monique Parent, administratrice
Représentante à la commission Littérature | Individus
Culture Mauricie

Julie Brosseau, trésorière
Représentante à la commission Littérature | Organismes, entreprises ou collectifs d'artistes
Culture Mauricie