Journée FRIC, ou repenser le financement

Crédit photo : François Gervais, Le Nouvelliste

Culture Mauricie, la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières, l’Office de tourisme foires et congrès de Shawinigan, Tourisme Mauricie et Tourisme Trois-Rivières, avec le soutien d’Emploi-Québec, ont présenté le 18 février à l’hôtel Delta de Trois-Rivières, un événement consacré aux pratiques innovantes dans la recherche de financement intitulé JOURNÉE FRIC : le financement repensé en initiatives de commandites.

Une cinquantaine de personnes issues des milieux touristique, culturel et des affaires ont participé à cette journée animée en grande partie par une conférence de Stéphane Parent sur les bonnes pratiques en commandite et ponctuée de différents ateliers.

Sur l’heure du dîner, un panel a réuni trois représentantes d’entreprises majeures fortement impliquées dans la commandite en Mauricie, soit Lucie Lamoureux, directrice de l’engagement sociétal chez Loto-Québec, Caroline Beaudry, directrice Relations avec les communautés chez Cogeco et Mélanie Hamel, conseillère en communications pour Desjardins, Caisses des Trois-Rivières. Cette présentation a permis aux participants de bien saisir les critères sur lesquels ces grandes entreprises s’appuient pour octroyer une commandite et d’en savoir plus sur ce qu’elles recherchent comme partenariat gagnant-gagnant. Pour conclure la journée, le directeur général du Festivoix, Thomas Grégoire, et celui du Festival Western de St-Tite, Pascal Lafrenière sont venus témoigner de leurs pratiques innovantes en recherche de commandites.

REPENSER LE FINANCEMENT

Le financement des organisations culturelles et touristiques est en pleine mutation. Les intervenants doivent repenser le mode de financement de leurs projets pour envisager un meilleur développement; la participation du secteur privé et les possibilités d’autofinancement sont des solutions à explorer. D’une part, les intervenants doivent mettre de l’avant des stratégies créatives pour reconquérir les publics et, d’autre part, les grandes entreprises souhaitent participer activement aux activités qu’elles financent. L’heure est aux nouvelles pratiques et à la création de partenariats innovants, ce à quoi est venue répondre la journée FRIC.

Source :
Nathalie Girard, coordonnatrice aux communications
Culture Mauricie

Lire l'article de François Houde, Le Nouvelliste