5 auteurs de la Mauricie à lire absolument

Culture Mauricie vous propose cinq auteurs à découvrir si vous passez par le Salon du livre de Trois-Rivières, qui a lieu du 23 au 26 mars 2017. Cinq plumes et autant de styles qui vous feront voyager dans l’imaginaire des auteurs de chez nous. Bonne lecture!

Ariane Gélinas

Récipiendaire du Prix Arts Excellence Livre de l’année remis par Culture Mauricie pour son ouvrage Les Cendres de Sedna, Ariane Gélinas a publié une cinquantaine de nouvelles dans plusieurs périodiques ainsi que six romans. Directrice littéraire de la revue Le Sabord, elle est aussi directrice artistique, coéditrice et codirectrice littéraire du magazine Brins d’éternité. Chargée de cours à l’UQTR, elle y termine également un doctorat sur Les Mémoires du diable de Frédéric Soulié.

Guillaume Morissette

Chargé de cours à l'UQTR, Guillaume Morrissette est récipiendaire du Prix d'excellence en enseignement  (2012), plus haute distinction honorifique remise à un chargé de cours. Polymathe depuis l'adolescence, il plonge dans l’écriture de romans en 2011. Après avoir publié La maison des vérités en 2013, il remet ça avec L'affaire Mélodie Cormier qui marque le début des aventures de l'inspecteur Héroux. Viennent ensuite Terreur Domestique (2016) et Des fleurs pour ta première fois (2017).

Louise Lacoursière

Louise Lacoursière est une auteure aimée et dotée d'un véritable talent de conteuse. Elle s'est fait connaître d'un vaste lectorat avec sa trilogie ayant pour héroïne la philanthrope américaine Anne Stillman McCormick, qui lui a valu plusieurs honneurs et prix littéraires. Depuis 2002, elle se consacre à sa carrière de romancière et de biographe, ainsi qu'à l'animation culturelle. L’Amérindienne est son plus récent titre paru chez Éditions Libre Expression.

Mathieu Croisetière

Doctorant en littérature, Mathieu Croisetière publie dans les revues Exit (1998-1999) et Estuaire (2000) et fait paraître deux premiers recueils de poésie aux Éditions d’Art le Sabord, respectivement en 2008 et en 2009 : La vie basse et La fin des mots.  Lauréat du deuxième prix de poésie aux Prix littéraires Radio-Canada de l’édition 2009, il a également remporté, en 2010, le Prix Arts Excellence de Culture Mauricie en Littérature pour son recueil La fin des mots. Son plus récent ouvrage, Peut-être en Chine, vient de paraître aux Éditions d’art Le Sabord.

Nadine Poirier

Née à Bonaventure dans la péninsule gaspésienne, Nadine Poirier découvre les livres jeunesse et les plaisirs de la lecture en compagnie de ses quatre garçons. Elle plonge dans l’écriture et publie son premier titre en 2006 intitulé : Olga, la fille aux pelures d’oignon. Elle obtient en 2014, le prix AQPF-ANEL pour son roman Adios. Nadine quitte son emploi en 2010 afin de se consacrer uniquement à l’écriture tout en faisant la promotion de la lecture dans les écoles et bibliothèques à travers le Canada francophone. Elle présente son dernier titre, Le jardinier qui cultivait des livres, au Salon du livre de Trois-Rivières.