UN PREMIER ROMAN POUR JULIA SÄNTIS

Julia Säntis a lancé dernièrement son premier roman « Le Relakh » au Canada et en Europe.
Entre science-fiction et thriller, Le Relakh est le premier volet du « Cycle de l’andrackinité ».

Résumé
L’Histoire n’est pas celle que nous étions censés connaître. Dans les années soixante-dix, une grande découverte nous a été cachée. À notre insu, elle a considérablement changé nos vies. Les progrès corrupteurs et la consommation outrancière qui nous accablent de nos jours lui sont attribuables. Dévoiler aujourd’hui ce secret risquerait de plonger l’humanité dans un conflit sans précédent. Heureusement, le Relakh veille sur nous. Mais jusqu’où peut-on aller pour maintenir le secret face à la menace? Et si le Relakh n’avait fait que retarder l’inévitable? Depuis plus de trente ans, des milliers de personnes sont enlevées chaque année et ne sont jamais retrouvées. Julia Antton subit le même sort qu’eux. Séquestrée dans un des redoutables centres de formation des Radicaux pour y être reprogrammée, on la prédestine à un rôle d’importance. Mais voilà, le centre où elle est détenue est pris d’assaut par une équipe d’interventions spéciales du Relakh.

Une intrigue digne d’un thriller
Malgré la présence évidente des codes de la science-fiction, Le Relakh se distingue des ouvrages du genre par son intrigue aux accents de thriller. Petit à petit, la méfiance s’insinue dans l’esprit du lecteur : doit-il suivre l’instinct de Jane qui remet en cause les actions du Relakh ? Si oui, vers qui, ou quoi, orienter ses doutes ? Faut-il seulement douter ? Les changements de point de vue et les ellipses habilement placés rajoutent encore au suspense et créent une impatience chez le lecteur, toujours plus avide de connaître la fin. L’ultime rebondissement vous laissera sans voix.

Julia ou Jane ?
Dans le centre où elle est emprisonnée, Julia subit un lavage de cerveau et devient Jane. Dès lors, l’héroïne n’a de cesse de s’interroger sur sa nature profonde : qui est-elle ? Julia, son ancienne « Elle » ? Ou Jane, véritable machine de guerre ? Cette bataille intérieure nous livre un personnage complexe et intrigant dans la lignée actuelle des héroïnes intrépides et combatives, telles que Tris Prior (Divergente). La jeune femme va au bout de ses convictions et, bien qu’évoluant dans un univers majoritairement masculin, ne se laisse pas impressionner. Jane ou Julia, qu’importe, le lecteur n’a qu’une hâte : la retrouver dans les prochains tomes.

Quelques mots sur l’auteure
Julia Säntis est née au Québec. Après avoir habité plusieurs années en Suisse et en Sibérie, elle est de retour dans son pays natal, et vit pour le moment en Mauricie.

Acheter le livre en format numérique à la Librairie Poirier

Visitez la page Facebook de l'auteure