Les offrandes : un exploit technologique en Mauricie et au Centre-du-Québec

© Photo : Dany Janvier

Nouveaux territoires


Jeudi soir était présenté au Centre culturel Pauline-Julien Les offrandes, un spectacle sous la forme d’une performance multidisciplinaire qui réunissait trois artistes de la Mauricie et du Centre-du-Québec: Isabelle Clermont, Maria Juliana Vélez et Danys Levasseur. La grande particularité de cette représentation, c’est qu’elle se déroulait en deux lieux distincts réunis en temps réel par la technologie.

Dans les locaux du Centre d’art Jacques-et-Michel-Auger de Victoriaville, on retrouvait Isabelle Clermont et Danys Levasseur qui interprétaient une trame musicale alors que sur la scène du Centre culturel Pauline-Julien, la danseuse Maria Juliana Vélez s’exécutait sur la musique diffusée depuis Victoriaville. Sur écran géant, l’artiste et les spectateurs trifluviens pouvaient aussi voir en temps réel des deux musiciens alors qu’il en était de même, à l’inverse, à Victoriaville.

Pour pousser plus loin ce qui apparaît comme une sorte d’exploit technologique, un instrument inventé, appelé résonateur, installé au Centre culturel, venait compléter la trame musicale en réagissant aux impulsions musicales envoyées depuis Victoriaville pour y ajouter des vibrations nouvelles, elles-mêmes retransmises aux musiciens. Tout cela dans l’instantanéité.

Lire la suite sur LeNouvelliste.ca


«Les Offrandes» au Centre culturel Pauline-Julien : Une production bien connectée

Projet artistique qualifié d’ambitieux par ses artistes, Les Offrandes était présenté le jeudi 19 octobre dernier au Centre culturel Pauline-Julien de Trois-Rivières. Ce spectacle s’est également tenu en simultané au Centre d’art Jacques-et-Michel-Auger de Victoriaville.

L’improvisation en «streaming»

Deux représentations pour n’en faire qu’une, c’est l’idée centrale de cette production. À l’aide de moyens technologiques, les spectateurs ont eu droit à l’action sur scène dans leur propre espace, et ont en même temps assisté à la représentation sur grand écran de l’autre partie du spectacle. Tous les sons que l’on entendait provenaient de la représentation de Victoriaville, mais tout était de concert ensemble dans cette improvisation. La récitation d’un texte sous le thème «Les étoiles», tout au début, était le seul moment verbal de la représentation.

Lire la suite sur ZoneCampus.ca